Les cotisations syndicales

 Tous les adhérents CFDT bénéficient d’un crédit d’impôt égal à 66 % du montant de la cotisation acquittée en 2019. Les adhérents, qui n’auront pas d’impôt à payer cette année, auront droit à un remboursement de 66 % de leur cotisation payée à leur syndicat en 2019. (lire la suite)

Comment en bénéficier ? 

À l’appui du reçu transmis par le syndicat, vous indiquez le montant de la cotisation acquittée en 2019 dans les cases 7 AC, 7 AE pour le conjoint ou le partenaire et en 7 AG pour l’enfant ou la personne à charge. 
Le montant de la cotisation ne doit pas être supérieur à 1 % du salaire (ou de la pension) déclaré par chaque membre du foyer fiscal. 

La cotisation à la CFDT, égale à 0,75 % du salaire, répond à cette condition.  

Bon à savoir 

Vous pouvez télécharger votre reçu fiscal depuis votre espace adhérent ! 

Impot-adhérent
Attention : si vous optez pour les frais réels, vous ne pouvez pas bénéficier de ce crédit d'impôt. Dans ce cas la cotisation est déductible en totalité au titre des frais réels. 

Conditions tenant aux syndicats : 

Pour les autres syndicats, ils doivent être à même de faire la preuve de leur représentativité au regard des critères définis par l'article L 2121-1 du code du travail
En pratique, la représentativité s'apprécie de la manière suivante : 
- dans le secteur privé : les syndicats ou unions de syndicats qui sont habilités à signer des conventions ou accords collectifs de travail, à présenter des candidats au premier tour des élections professionnelles (délégués du personnel, comités d'entreprise ou d'établissement), à désigner des délégués syndicaux ou à constituer une section syndicale, 
- dans la Fonction publique : les syndicats qui siègent au sein des organismes paritaires. 

Pour plus de précisions, consultez la documentation fiscale

Justificatifs à produire 

Ne joignez pas à votre déclaration le reçu délivré par votre syndicat. Conservez-le. Vous le produirez, le cas échéant, à la demande de votre centre des finances publiques  

L’Administration pourra vous demander les justificatifs de l’imposition des revenus de 2019, déclarés en 2020, jusqu’au 31 décembre 2022. 

La non-présentation de ces justificatifs entraîne la remise en cause du crédit d’impôt. 

Précisions : afin d’éviter la divulgation d’informations concernant l'appartenance des contribuables à une organisation syndicale, l’obligation de mentionner l’identité du syndicat sur la déclaration n’est pas exigée. 

 

1Augmentation générale de 2,2 % avec un talon de 45 €.

2 – Prime aux heures supplémentaires 2018, correspondant majoration supplémentaire de 12 %.

3Prime d’ancienneté : évolution jusqu’à 18 ans (au lieu de 17 ans) pour l’ensemble des salariés et 1 % supplémentaire pour les cadres au-delà de 17 ans d’ancienneté.

4 – Prime exceptionnelle de 1,2 % sur les revenus de 2018, constituant une aide au versement permettant de bénéficier des abondements PEE/PERCO.

5 – Abondement sur PEE/PERCO dans les conditions suivantes :
le versement volontaire sera abondé de 300 % dans la limite des plafonds suivants :

Ancienneté

Versement du salarié *

Abondement de SNF

Total compte PEE/PERCO

De 3 mois à moins de 20 ans

234 €

700 €

934 €

>=20 ans

300 €

900 €

1200 €

                   * Versement optimal pour bénéficier du maximum d’abondement

 

6 Revalorisation de la prime transport de 2,5 %

7 Augmentation du budget du CSE DE 12,5 % ( de 0,4 % à 0,45 %)

 

Notre Commentaire :
La direction a entendu nos revendications notamment sur le talon qui était le principal point de blocage des NAO 2018. La CFDT s’en félicite mais aurait souhaité arriver à 50 €.
La direction a aussi retenu la demande d’augmentation de la prime d’ancienneté à 18 ans.
Elle a également entendu en partie, nos revendications en supprimant la 1er tranche d'ancienneté de l'abondement du PEE/PERCO et en augmentant le budget du CE qui passe de 0,40 à 0,45 % (+12,5 %)

1 – Augmentation générale de 1.9 % avec un talon de 35 €
2 – Prime aux heures supplémentaires 2018
, correspondant majoration supplémentaire de
10 %.

3 – Prime exceptionnelle de 1 % sur les revenus de 2018, constituant une aide au versement permettant de bénéficier des abondements PEE/PERCO.
4 – Abondement sur PEE/PERCO dans les conditions suivantes

a) Versement jusqu’à 100 €
Quelle que soit l'ancienneté : abondement de 200 % soit un plafond d'abondement de 200 €
b) Versement excédant 100 €
Ce qui excède 100 € sera abondé de 200 % dans la limite des plafonds indiqués ci-après en fonction de l’ancienneté

Ancienneté

Part du versement >100 € abondement de 200 % dans la limite de :

Abondement total potentiel de

< 10 ans

200 €

400 €

10 ans et 20 ans

300 €

500 €

>=20 ans

400 €

600 €


5 - Augmentation du budget du futur CSE DE 5 % ( de 0,4 % à 0,42 %)
7 – Revalorisation de la prime transport de 2,5 %

8 - PRIME MACRON sera reconduite au 1er trimestre 2019 dans le cas ou le gouvernement ferai une annonce dans ce sens.

les prochaines réunions:

lundi 17 juin de 14h00 à 16h30
lundi 21 juin de 16h30 à 18h30,
vendredi 2 juillet à 16h30 pour la clôture.


Les thèmes abordés :

Rémunérations/AbondementPrimes
Périodicité des négociations

Egalité professionelle entre les femmes et les hommes, et la qualité de la vie au travail
Gestion des emplois et des parcours professionnels
Durée et organisation du travail

Nous avons été déboutés en 2e comparution par la même juge qui nous a donné raison à la première.
Nous ne comprenons pas cet incroyable renversement de décision, néanmoins nous devons l’accepter.

Même si nos revendications n’étaient que salariales, justifiées par l’expansion du groupe SNF dans le monde entier, cette grève résulte aussi d’un mal être vécu par des salariés depuis des années
du fait de la politique managériale mise en place dans la société.

Conforment à la loi, la direction s’est engagé à ce qu’aucunes sanctions ou représailles ne soient infligées aux grévistes. Les parties s’engagent à reconstruire le dialogue social de manière durable.
Nous avons obtenu l’étalement des jours de grèves (1 jour par mois).

La grève se poursuivra jusqu’au samedi 30 juin 2018 à 23h59.

Les sections syndicales CGT et CFDT

Bonsoir à tous,

 

Nous avons été débouté en 2e instance par la même juge qui nous a donné raison en première instance.

Même si nous ne comprenons pas cet incroyable renversement de décision, nous devons l’accepter.

 

Nous avons RDV le mercredi 27/06 à 10h pour un protocole de sortie de crise.

Nous vous donnons RDV demain matin à 9h30 pour ceux qui le peuvent afin de prendre une décision TOUS ENSEMBLE.

MERCI à vous tous.

Nous n’aurons jamais assez de mots pour vous remercier.

 

FIERTÉ et RESPECT à vous tous.

À bientôt

SCERAO-CFDT

13 mai 2021

  • Inscriptions formations

    Cette page vous permet de remplir notre formulaire en ligne pour vous inscrire à une formation syndicale organisée par le SCERAO.
    Précisions sur les modalités :
    En raison de l'incertitude concernant les modalités de participation aux formation sur 2021, les sessions de formation seront limitées à 6 participants au premier semestre, et à 10 au second semestre.
    Ainsi, un mail de confirmation vous sera envoyé une semaine avant la tenue des sessions pour préciser les modalités d'organisation. (...)

    - FORMATIONS /
  • Adhésion Découverte jusqu'en septembre 2021 !

    L'Opération Adhésion découverte : 2 mois offerts !
    L'adhésion découverte permet de familiariser les salariés qui le souhaitent aux espaces et services ouverts à l'adhérent CFDT.
    Les nouveaux adhérents s'inscrivant dans la démarche Adhésions Découverte bénéficieront de la gratuité de 2 mois, avec l'accès aux informations, aux actualités, aux services et à nos relais d'expertise SCERAO. En cliquant sur ce lien découvrez l'ensemble des services. Pour découvrir ou re-découvrir ces services (...)

    - NOUS REJOINDRE ? /
  • L'interfédérale est sidérée par l'inconsistance du projet gouvernemental suspendu à un accord incertain avec la Commission européenne !

    Par une note de trois pages, sans en-tête et transmise suite à la réunion avec les fédérations syndicales le 6 avril dernier, le Gouvernement fait l'inquiétante démonstration qu'au regard de l'adage populaire « qui peut le plus peut le moins », c'est le moins qui l'emporte.
    Outre le fait que la seule liberté donnée aux salariés de choisir le nom des filiales d'Hercule, bref, de choisir la couleur de la peinture, est une véritable insulte à leur égard, l'interfédérale considère que si l'avenir énergétique de (...)

    - ACTUALITES