lundi 22 mai - le protocole de négociation :
La direction a encore une fois balayé la quasi-totalité des propositions des organisations syndicales.
Elle ne veut pas entendre parler de l’organisation du temps de travail.
Elle refuse toutes propositions de jours de congés supplémentaires (jours enfant hospitalisé, jours pour ancienneté etc).
Elle refuse toutes discussions sur la hausse des différentes primes (travail de nuit, douche, Heures supp, déplacements, etc.)
Elle ne veut pas « investir dans du pouvoir d’achat différé » comme le CET.
Elle ne veut pas augmenter le budget du CSE en reprochant aux élus leur bonne gestion.
Elle ne veut pas discuter de la prise en charge de la part patronale de la Mutuelle pour les retraités.
Elle ne veut “négocier” que sur la partie Augmentation Générale avec une proposition de 4,8 % et une Augmentation Individuelle de 0.7 %.
 
vendredi 26 mai - 1er réunion :
Pour rappel, la CFDT a refusé de signer le protocole de négociation car la direction a dégagé d’un revers de la main la quasi-totalité des revendications des salariés.
Nos pressentiments étaient justifiés puisque la direction n’est pas revenue sur ces sujets contrairement à ce que pensaient les autres organisations syndicales.
 
Les propositions de la direction sont ridicules passant le talon de 90 € à 100 € (qui concerne les 190 salaires les plus bas). Avec une augmentation générale de 5 % et une Augmentation Individuelle de 0,7 % (de la masse salariale du service), nous sommes en deçà de l’inflation en cours . À cela s’ajoute une prime d’intéressement de 500 €.

La direction a pris pour référence l’entreprise de chimie KEM ONE qui a obtenu une AG de 4,2 % pour vanter sa proposition de 5 %.
Cependant, elle s’est gardé de préciser l’intégralité de ce qu’ont obtenus les salariés de KEM ONE :
  • un talon de 120 €,
  • une AI de 1,10 %,
  • prime de vacances de 920 € + 140 € par enfant à charge.
  • Un intéressement de l’ordre de 10 500 € bruts (+ Un abondement de 500 € pour le PEE et PERCO).
  • Une Participation de 6000 € bruts (+ l’abondement de 1000 € pour le PEE & PERCO).
  • Une prime de partage de la valeur de 2000 €.

Vérifiez par vous même : https://www.droits-salaries.com/538695040-kem-one/53869504000120-siege/T06923024957-accord-relatif-a-la-negociation-annuelle-obligatoire-et-au-versement-d-une-prime-de-partage-de-la-valeur-en-2023-kem-one-sas-autres.shtml

Contrairement à ce que dit la direction, la CFDT n’a pas quitté la table des négociations, elle a seulement refusé de mettre un commentaire à
cette mascarade.

SCERAO-CFDT

19 mai 2024

SCERAO-CFDT
  • Conférence débat cadres
  • Conseil syndical du 16 mai

    En séance du conseil syndical du 16 mai, le développement de l'adhésion cadres était au cœur des préoccupations.
    La responsable développement de la Cfdt cadres a présenté les outils et les moyens mis à disposition des militants. Pour porter haut ce message, tous les délégués syndicaux étaient invités à participer en visio et ils étaient nombreux à se connecter en compagnie des membres de leur section syndicale.
    Le deuxième temps fort de ce conseil portait sur la préparation des (…)

    - Actualités
  • Retour sur la formation "négocier"

    Négocier fait partie des missions importantes du/de la Délégué.e Syndical.e. Mais pour autant, pour la plupart d'entre nous, cette compétence n'est pas innée ! Alors qu'en face de nous, à la table des négociations, nos « partenaires » sont généralement aguerris aux techniques et aux tactiques de négociation. C'est pourquoi le SCERAO propose, depuis l'année dernière, des sessions de formation à la négociation. Cette formation est un moment privilégié pour apprendre et pour se mettre en (…)

    - Actualités