Ça commence petit !

La direction vient de présenter ses propositions pour les NAO.

Elle annonce une Augmentation Générale à 2,4 % et une Augmentation Individuelle de 0,2 %.
Pas de prime sous quelque forme que se soit.

Elle ne souhaite pas aborder la question du temps de travail à la baisse (32 heures).

Malgré un bénéfice record de 41.58 M€, la direction déclare qu’il n’y aurait pas une augmentation de l’enveloppe pour les NAO et que c’est Monsieur Remy qui décide de celle-ci.

Notre commentaire :

La CFDT n'est pas d'accord avec la présentation de la note de conjoncture économique présentée lors de cette NAO. Pour une année difficile, force est de constater que nous avons eu un bénéficie de 41,58 millions d'euros alors que pendant plusieurs années avec un chiffre d'affaires en augmentation constante et des records de production, les salariés n'ont pas eu de participation au bénéfice digne de ce nom. Quelque soit la situation économique, bonne ou mauvaise, cela n'a aucun lien avec le partage de la richesse produite. La Direction justifie sa position en se basant sur les perspectives d'inflation à la baisse de 2024 ce qui est une aberration.

La Direction veut mettre dos à dos les différentes sections syndicales en prétendant qu'en octroyant un talon, cela aurait pour conséquences de pénaliser les très gros salaires.
Comme nous l'avons indiqué, ce n'est pas parce que SNF paie mal ses cadres, qu'il faille se rattraper sur les bas salaires. La proposition de la Direction est indécente au vu des 41,58 millions d'euros de bénéfice.

La CFDT est pessimiste quant à ces futures négociations.

 

Sous-catégories

SCERAO-CFDT

19 juillet 2024

SCERAO-CFDT