Réunion CSE extraordinaire

Plan de continuité d'activité
le 17 mars 2020

Nous avons une réunion CSE extraordinaire concernant les points suivant :

- Projet de Plan de Continuité d’Activité (PCA)
- Projet de recours à l’activité partielle du fait de la pandémie du coronavirus :    

En fonction de l’évolution de la situation, l’entreprise pourrait être contrainte d’arrêter tout ou partiellement des services pour maintenir une activité minimale. Cela serait susceptible d’affecter nos deux sites, d’Andrézieux et St-Avold, dans des proportions qui ne peuvent pas être évaluées précisément à ce jour.
Le cas échéant, l’entreprise sollicitera le dispositif d’activité partielle (chômage partiel), lequel serait mis en place conformément aux dispositions légales et conventionnelles en vigueur.

- Projet Dunkerque

La réunion a été particulièrement difficile puisque le CSE a été séparé en trois groupe dans 3 salles différente et un élu en visioconférence de ST-Avold.

Pour commencer, le point Dunkerque a été reporté à une prochaine réunion vu la gravité de la situation concernant le COVID-19.

En suite la direction, n'a pas répondu à nos attentes concernant la mise en place d’un plan de suivi des activités associées à la dépollution de l’eau. Il était clair que la direction voulait faire tourner un maximum d’atelier, car elle n’a pas pu nous prouver que les productions en cours étaient exclusivement dédie aux traitements d’eau.
Nous avons signalé que malgré la communication de la direction les moyens mis en œuvre pour la sécurité des salariés n’étaient pas à la hauteur des attentes des salariés.

Aucunes garanties n’ont été apportées concernant les moyens mis en œuvre pour la sécurité, la santé, que se soit dans les ateliers ou dans les labos.
Par exemple nous avons déclaré que les salariés dans les ateliers partageaient le même clavier et la même souris mais n'était pas suffisament nettoyé par CONDAMIN.
Des salariés absents n’étaient pas remplacés alors que l’activité n’était pas réduite.

Le médecin a déclaré "qu’il comprenait que l’entreprise continue son activité mais elle doit se recentrer sur l’activité essentielle. Il a déclaré aussi que les consignes du Président Macron était de rompre la chaîne des contaminations en réduisant les contacts en restreignant le nombre de salariés sur le site".

Pour les 2 points seul la CFDT et la CGT ont voté contre les 2 plans.
Nous avons déclaré que la direction refuse toutes discutions, elle ne prend en compte la santé de ses salariés préférant continuer l’activité pour des raisons financières.
Sur le plan du chômage partiel, le vote à été favorable à l’unanimité.

Suite à cette situation nous avons demandé à la direction un inventaire des moyens mis à disposition des salariés (Nb de masques et cartouches) et nous fait un tour dans quelques ateliers.
Il a été évident que vu le manque d’information, nous étions forcés de faire un DGI (Danger Grave et Imminent). Une enquête s’en est suivi avec la direction et nous avons fait le tour des lieux qui nous semblait problématiques :

- La promiscuité dans les vestiaires et les salles de contrôle,
- l’ouverture des portes des vestiaires et des différents accès aux ateliers,    
- le manque de savon et de gel hydroalcoolique dans les vestiaires
- pourquoi la R&D était toujours en fonction alors qu’elle n’a aucuns lien avec les priorités du PCA.

Le maintien de l’activité Générale aura pour conséquence d’augmenter le risque de contamination seule une activité réduite permettra de limiter celle-ci.

Suite à l’enquête et au blocage dû au DGI, nous avons proposé que la direction nous présente un plan de suivi de l’activité qui fasse tourner les activités uniquement axées sur la dépollution d’eau et que soit mis en place rapidement des actions concernant la mise à disposition massive de gant vinyle, de Gel hydroalcoolique, de savon pour l’ensemble des salariés.

La suite et la clôture de l’enquête aura lieu le mercredi 18 mars à 14h00.

 

 


SCERAO-CFDT

13 mai 2021

  • Inscriptions formations

    Cette page vous permet de remplir notre formulaire en ligne pour vous inscrire à une formation syndicale organisée par le SCERAO.
    Précisions sur les modalités :
    En raison de l'incertitude concernant les modalités de participation aux formation sur 2021, les sessions de formation seront limitées à 6 participants au premier semestre, et à 10 au second semestre.
    Ainsi, un mail de confirmation vous sera envoyé une semaine avant la tenue des sessions pour préciser les modalités d'organisation. (...)

    - FORMATIONS /
  • Adhésion Découverte jusqu'en septembre 2021 !

    L'Opération Adhésion découverte : 2 mois offerts !
    L'adhésion découverte permet de familiariser les salariés qui le souhaitent aux espaces et services ouverts à l'adhérent CFDT.
    Les nouveaux adhérents s'inscrivant dans la démarche Adhésions Découverte bénéficieront de la gratuité de 2 mois, avec l'accès aux informations, aux actualités, aux services et à nos relais d'expertise SCERAO. En cliquant sur ce lien découvrez l'ensemble des services. Pour découvrir ou re-découvrir ces services (...)

    - NOUS REJOINDRE ? /
  • L'interfédérale est sidérée par l'inconsistance du projet gouvernemental suspendu à un accord incertain avec la Commission européenne !

    Par une note de trois pages, sans en-tête et transmise suite à la réunion avec les fédérations syndicales le 6 avril dernier, le Gouvernement fait l'inquiétante démonstration qu'au regard de l'adage populaire « qui peut le plus peut le moins », c'est le moins qui l'emporte.
    Outre le fait que la seule liberté donnée aux salariés de choisir le nom des filiales d'Hercule, bref, de choisir la couleur de la peinture, est une véritable insulte à leur égard, l'interfédérale considère que si l'avenir énergétique de (...)

    - ACTUALITES